Partagez
Aller en bas
avatar
François
Admin
Messages : 191
Date d'inscription : 21/01/2018
Age : 30
Localisation : Lisle-sur-Tarn
http://aventuresjdr.forumactif.com

La rédemption de Tolgin #2 --- Récit de l'aventure 2/3

le Dim 21 Jan - 13:16
Les yeux de Tolgin s'adaptèrent doucement à la pâle lumière de sa torche. Les zones d'ombres et de lumières dansaient au rythme de ses pas sur les murs lissent de la petite salle. Ses compagnons elfes, nyctalopes de naissance, percèrent les zones les plus sombres avec une facilité déconcertantes : Erick s'approcha d'un tas d'ossement que Tolgin failli écraser du pied. Le druide se releva et porta à la lueur de la torche l'un des os fracturé. C'était un poignet d'un nain et une trace noirâtre lui fessait un bracelet net qui contrastait net avec la couleur ivoire de l'os. "Brûler jusqu'à l'os !" Les paroles d'Erick résonnèrent et confirma les craintes du nain. "Quelque chose s'est passé ici et ce qui a pu faire cela n'est pas de ce monde." Annonça tout haut Tolgin et comme si la sorcière avait entendu ses pensées, elle ajouta : [i"]... Et est toujours là !"[/i] Les bras tendus vers l'avant, les yeux fermés, Arya semblait sonder les murs. "De fortes auras magiques se trouvent plus bas", dit-elle gravement.

Sondant la porte en bois vermoulu, le Ninja donna de rapides coups de pieds afin de se créer un passage. La porte céda dans un craquement qui résonna dans le salle. De l'autre côté, une demi-douzaine de paires d'yeux fixaient les étrangers. Tolgin lança sa torche et une myriade de petits cris stridents se fit entendre. Babines retroussées, Loup se jeta sur le petit groupe de rat qui, pris de panique, courraient en tous sens. Le combat fut bref. Loup revint devant son maitre, la queue frétillant de plaisir du devoir accompli. "C'est bien, Loup." Erick, tout en caressant la chaude fourrure de son ami ne put s’empêcher de communiquer de son regard l'inquiétude qui lui traversa l'esprit. "Pourvu qu'ils n'étaient pas malades ces vieux rats."
Le calme retombant dans la salle d'embaument. La compagnie d'aventurier commença à chercher des indices sur ce qui avait bien pu se produire ici.

La pièce, rectangulaire, était modestement décorée de gravures funéraires : quelques représentations grossières de la Dame des Tombes jugeant les âmes des défunts, des noms et des versets de chants en langue naine, des symboles de protections. Au centre, une table de travail sur laquelle repose encore quelques outils d’embaumeurs. Huit cercueils étaient alignés de part et d’autre de la pièce. De piètre facture, certains étaient plus anciens et sont reconnaissables aux dates inscrites en langue commune sur les côtés. Le Ninja, plus attiré par les richesses potentielles que peuvent abriter les cercueils et leurs défunts propriétaires, tenta d’ôter le couvercle du premier à sa portée. Il allait se pencher au-dessus du squelette lorsque celui-ci se mit à lui sauter à la gorge. D’un bond, la Ninja recula et dégaina son katana. Un rapide coup d’œil autour de lui permi de comprendre la situation délicate dans laquelle il venait de plonger tout le groupe : les cadavres se réveillaient tout autour d’eux. Ils étaient encerclés !
Erick se concentra, son loup près de lui. Une vague d’énergie magique lui parcouru le corps. Son sort le traversa et trois lianes se mirent à pousser entre les jambes du premier groupe de morts-vivants à sa portée. Elles s’entremêlèrent aux os et aux membres des cadavres ambulants les paralysants quasiment instantanément. Loup en profita pour leur sauter à la gorge, renvoyant par la même occasion les âmes déchus dans l’autre monde.
De l’autre côté, c’est au corps-à-corps que se battaient Arya et le Ninja. Tolgin lui était complétement apeuré : jamais il n’avait vu de mort se relever. Mais qu’avaient bien put faire ses frères pour rendre ce lieu si maudit !

Une fois le dernier mort-vivant renvoyé à son repos éternel, les compagnons s’approchèrent de la grande porte situé au fond de la pièce. Sur les battants de bois étaient représenter en relief deux grands personages aux attributs particuliers. « Des Gaelhs, des envoyés de Pharasma. Ils viennent chercher les êtres qui doivent passer devant la Dame Assise pour leur jugement lorsque ceux-ci ont commis une grave faute ». En effet, attachés par le cou et les poignets, une multitude de miséreux étaient alignés en file indienne sur la représentation de bois.
La porte s’ouvrit facilement et déboucha sur un long couloir. Pressé d’avancer, la compagnie s’arrêta pourtant sur un portail situé sur le côté. Bien plus décoré que les précédentes portes qu’ils avaient traversées, ils décidèrent d’y entrer. Le Ninja en tête avança jusqu’au milieu de la pièce. Deux grands cercueils de pierre trônaient au centre. Derrière, un autel de Pharasma était parsemé de statuettes à l’effigie de nobles personnes. Mais c’était ce que pouvait contenir ces tombes de pierre qui intéressa le Ninja. Les contournant, il découvrit que les parois représentaient la vie des défunts. Pas de doutes, ces personnes étaient de leur vivant de riches personnes. Ils avaient surement avec eux quelques biens précieux. C’est lorsque qu’il se mit à toucher le premier couvercle qu’une désagréable sensation de froid mordant s’empara de lui. « Ils sont ensorcelés ! » cria Arya derrière lui. Trop tard. Deux spectres richement habillés sortirent des cercueils et commencèrent à planer dans les airs. Leurs yeux d’un vert pâle fixèrent la sorcière qui hurla de douleur. Elles ne sentaient déjà plus ses mains et se sentie faillir. Les bras agiles du druide la rattrapèrent à l’instant où Arya allait s’effondrer au sol. Tout en reculant, Erick somma le Ninja de revenir promptement sur ces pas. Mais c’était mal connaitre le Ninja. Calmement, dans une posture offensive, la Ninja décrivit un parfait arc de cercle avec son katana en direction de l’un des spectres. La stupeur le pris lorsqu’il comprit qu’il venait de le traverser sans aucun contact matériel. Il n’eut pas le temps de lever les yeux qu’un éclair bleuté traversa la salle dans sa direction. Agile, la Ninja pivota sur lui-même et esquiva le sort magique qui vint s’écraser sur le mur dans un crépitement terrible. Une grande trace noirâtre de brulure intense resta sur le mur. Plus de temps à perdre, il fallait fuir. Une fois le portail dépassé, le Ninja aidé de Tolgin referma rapidement les deux battants. Arya repris ses esprits, libérée du sortilège. Il fallait avancer.  Si les spectres étaient bien décharnés comme ils l’avaient vus, ils pourraient sans doutes les poursuivre et ce n’est pas un vieux portail de bois qui pouvaient les retenir.

Le couloir leur paru plus long que prévu mais fini par s’arrêter devant un nouveau portail. Celui-ci était entrouvert et laissait passer à intervalle irrégulier une douce lueur verte pâle. Tolgin s’approcha pour y observer l’intérieur furtivement. Les battements de son cœur s’arrêtèrent net, il recula lentement. Lorsque Arya le regarda, on eut dit qu’il était devenu plus blanc qu’un cadavre. « Qu’as-tu vu » lui demanda-t-elle est lui touchant l’épaule. « Karham ou Dum » dit-il en langue naine. Tout le monde comprit au ton qu’il avait employé. Derrière ce portail, il avait vu la mort !





Revenir en haut
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum